Comment construire efficacement son catalogue de formation ?

Qu’il s’agisse de faire monter ses collaborateurs en compétence ou bien de maîtriser l’enveloppe budgétaire allouée à ce projet, il est indispensable pour les entreprises de formaliser un catalogue de formations.

Un catalogue de formations bien construit va structurer les demandes des collaborateurs et mettre en adéquation votre plan de formation avec les orientations stratégiques de la direction. Cet article va maintenant vous donner les points clés pour construire efficacement votre catalogue de formation.

L’analyse des besoins de formation

Avant de construire un catalogue de formations, il est important de comprendre les besoins de formation de l’entreprise et de ses collaborateurs. Ce pour quoi il est recommandé de commencer par une analyse des besoins de formation.
Cette analyse va vous permettre de déconstruire toute la trame de développement de l’entreprise : partez de vos objectifs stratégiques à atteindre, qui vont nécessiter un ensemble de compétences, qui va lui-même provoquer des besoins en formation pour que tous les collaborateurs puissent participer à leur plein potentiel.
Une fois que vous disposez de cette information capitale, il vous reste encore à hiérarchiser ces besoins en fonction de leur importance, ce qui vous permettra par la suite d’arbitrer plus aisément votre plan de formation.

Définir les objectifs et la qualité des formations

Maintenant que vos besoins de formation sont identifiés, il faut définir les objectifs et les critères de qualité attendus pour les formations que vous souhaitez proposer à vos collaborateurs.
Tout d’abord, les objectifs d’une formation doivent être clairs, spécifiques et mesurables. Ils doivent autant que possible être en lien avec les objectifs stratégiques de l’entreprise, et il est important que les collaborateurs puissent facilement y adhérer, tant sur le fond que sur la forme.
Les critères de qualité, eux, peuvent inclure des critères d’évaluation de la formation tels que la qualité de l’animation, l’adéquation des contenus, ou encore le suivi post-formation par exemple. Il s’agit ici de définir le niveau de sérieux et d’accompagnement que vous souhaitez pour vos collaborateurs.

Choisir les formations

Vient ensuite la sélection effective des formations, étape cruciale dans la construction de votre catalogue de formations.
Il convient bien sûr de sélectionner des formations pertinentes au regard de tout le travail accompli précédemment, mais il faut également prendre soin de diversifier les modes de formations proposées : formations en présentiel, formations en ligne, formations MOOCs, formations internes, etc…
Par ailleurs, il faudra sélectionner des organismes de formation fiables et qualifiés, en vérifiant leur expertise et leur expérience. Si vous avez d’ores et déjà l’habitude de travailler avec certains de ces organismes, n’hésitez pas à sonder vos collaborateurs passés par eux pour identifier ceux qui jouissent d’une bonne réputation. Dans certains cas, vous pourrez même affiner encore davantage votre recherche et voir apparaître des demandes spécifiques pour un formateur ou une formatrice.

Construire votre catalogue de formations

Vous saurez que votre catalogue de formations est bien construit s’il permet aux employés de trouver facilement les formations qui répondent à leurs besoins.
Pour cela, il faut sur la forme que le catalogue soit organisé de manière claire et attractive, en présentant les informations sur chaque formation de manière synthétique et pertinente. Il convient également de rendre le catalogue accessible et facilement consultable pour les employés, idéalement en utilisant des outils numériques.
Sur le fond, les formations doivent être présentées, regroupées et filtrables de façon efficace voire ludique, de sorte qu’un collaborateur soit aisément orienté vers les formations en lien avec ses missions, sa fonction ou son service.

Évaluation et amélioration continue du catalogue de formations

Une fois votre catalogue de formations construit, et aussitôt que possible après le premier usage, il est important d’évaluer son efficacité et de recueillir les opinions des utilisateurs.
Pour évaluer l’efficacité du catalogue, vous pouvez utiliser des indicateurs factuels tels que le taux de participation, le taux de satisfaction, des comparatifs statistiques entre les plans de formation avant et après votre catalogue, etc.
Viennent ensuite les indicateurs subjectifs, au premier rang desquels les feedbacks des collaborateurs. Ces feedbacks peuvent être recueillis à travers des enquêtes de satisfaction, des entretiens individuels ou un ensemble des deux. Ils vous permettront à la fois de juger de la pertinence d’une formation sur son fond par rapport aux gains réels des collaborateurs, mais aussi de situer les organismes de formation et les intervenants de ces organismes sur une échelle de qualité, pour décider de la pérennité ou non de votre partenariat.

Pour conclure

La construction d’un catalogue de formations efficace nécessite donc d’abord une analyse minutieuse des besoins de formation. Par la suite, il faut appliquer une définition claire des objectifs et de la qualité attendue pour les futures formations, avant d’effectuer judicieuse la sélection de ces formations en vous basant sur les informations récoltées, croisées avec votre historique.
Vient ensuite la construction à proprement parler du catalogue, qui pour être une réussite doit non seulement être simple d’accès et de compréhension pour les collaborateurs, mais également être en mesure de les guider de manière pertinente au regard de leurs missions et de leurs fonctions.
Enfin, à l’instar d’une matrice de compétences, un catalogue de formations ne peut demeurer efficace qu’à la condition d’être entretenu via le principe d’amélioration continue. Il s’agit ici d’y inclure tout à la fois les retours et remarques des collaborateurs, votre propre perception du plan de formation, ainsi que les axes stratégiques de la direction pour le développement de l’entreprise.

Articles récentes

Comment digitaliser la gestion de ses habilitations ?

Pour les entreprises dont l’activité nécessite des collaborateurs dûment habilités, la gestion de ces habilitations est une composante cruciale. En effet, ce sont bien les capacités à identifier, à maintenir et à développer les habilitations nécessaires qui forment le succès organisationnel de ces entreprises.
Cet article va donc s’atteler à expliquer les tenants et les aboutissants de la digitalisation des habilitations RH, ainsi que les méthodes à adopter pour en réussir l’intégration à long terme.

Le Rôle de l’Intelligence Artificielle dans l’Amélioration des Entretiens de Performance

L’intelligence artificielle (IA), sujet sociétal ô combien omniprésent dans le monde d’aujourd’hui, impacte fortement la tenue des entretiens de performance au sein de l’entreprise. Ou tout du moins, il est dit que l’IA produit un tel effet. Mais savez-vous réellement identifier les fameuses avancées promises par la technologie ? Au-delà des effets de manche et des grandes annonces, comment définir et mettre en œuvre les changements concrets qui découlent de l’IA ?

Comment exploiter les compétences dormantes de mon entreprise ?

Dans un monde professionnel en constante évolution, il est primordial pour une entreprise de s’assurer qu’elle dispose des compétences nécessaires à son activité. Toutefois, de nombreuses compétences existantes dans l’entreprise peuvent rester, pour diverses raisons, indétectées et inexploitées : c’est ce que l’on appelle les compétences dormantes.

Comment conserver une matrice de compétences à jour ?

S’il est un outil incontournable pour la gestion des ressources humaines, c’est bien la matrice de compétences. Elle permet de cartographier les compétences de chaque collaborateur et de les mettre en adéquation avec les besoins de l’entreprise. Mais comment la rendre pérenne ?