Comment prévenir l’obsolescence des compétences ?

Comment prévenir l'obsolescence des compétences ?

Une compétence relève d’un savoir-faire et/ou d’un savoir-être qui peut être inné ou acquis tout au long de la vie, et il en existe plusieurs types. De fait, une compétence peut être comportementale (« soft skill ») et représenter une qualité humaine de la personnalité d’un individu. Les softs skills comprennent des qualités comme le sens de l’écoute, l’empathie ou encore l’intelligence relationnelle. À contrario, les compétences techniques, également appelées « hard skills », sont des compétences acquises par le biais d’une expérience professionnelle ou d’une formation universitaire ou continue. Elles peuvent correspondre à la maîtrise d’une langue étrangère ou encore à l’analyse de données informatiques. Enfin, les « mad skills », plus rares, sont des aptitudes particulières dans un domaine bien précis comme le sport ou les passions de chacun. Prenons l’exemple d’une personne passionnée du voyage, cette dernière est susceptible d’avoir des qualités comme l’ouverture d’esprit ou la curiosité, qualités souvent valorisées.

Cependant, très recherchées au sein des entreprises, les compétences ont une durée de vie de plus en plus limitée. En effet, dû à l’évolution incessante des technologies, les compétences ont en 2021, une durée de vie de 12 à 18 mois, contre 30 ans en 1987 (selon l’OCDE).

Qu’est-ce que l’obsolescence des compétences ?

De manière plus précise, la notion d’obsolescence des compétences désigne la perte du savoir-faire et ainsi la perte en valeur d’une compétence. Ce phénomène fait perdre en pertinence et en intérêt, les capacités et compétences d’un individu. Cela peut rendre difficile la possibilité pour un candidat de se démarquer des autres. L’obsolescence affecte également l’attractivité des personnes actives. Parallèlement, elle complexifie la recherche de compétences précises et à jour pour les entreprises. Nous nous pencherons ainsi sur trois différentes façons de prévenir l’obsolescence des compétences.

Comment y remédier ?

1- Valoriser les soft skills

Afin de lutter contre ce phénomène, il existe différentes techniques. Il est intéressant de noter que les « hard skills » sont principalement visées par l’obsolescence, à l‘inverse des « soft skill ». Les compétences techniques doivent être sans cesse adaptées aux évolutions technologiques et organisationnelles. Elles sont beaucoup plus impactées par les changements que les compétences comportementales, avec lesquelles elles partagent désormais l’affiche. De fait, issues de la personnalité d’un individu, les compétences comportementales sont davantage pérennes. De plus, elles peuvent représenter un réel avantage au sein des entreprises. En d’autres termes, valoriser les « soft skill » comme l’adaptabilité, l’esprit d’équipe ou encore le sens de l’analyse, peut aider à lutter contre l’obsolescence des compétences grandissante.

2- Favoriser le transfert de compétences

Le transfert des compétences est un autre moyen de prévenir leur obsolescence. Cette technique consiste à transmettre une compétence, un savoir-faire précis, entre les collaborateurs d’une même entreprise. Effectivement, après des années d’expérience ou suite à de multiples formations, un employé développe des compétences précieuses pour une entreprise. Seulement, diverses situations comme un départ à la retraite, un accident du travail ou encore une reconversion professionnelle peuvent engendrer la perte d’un collaborateur, et ainsi d’un savoir-faire interne.

Qui plus est, le transfert de compétences présente plusieurs avantages pour les collaborateurs comme pour les entreprises. Cela permet notamment de rester efficace et productif. En effet, prévenir le départ d’un collaborateur et donc la perte de sa compétence, permet d’éviter les ralentissements. De fait, un collaborateur n’ayant pas bénéficié d’un transfert de compétences doit réaliser des formations et rattraper ses lacunes. Le transfert de compétences évite ainsi les potentielles baisses d’activité et de productivité. En outre, ce phénomène est valorisant pour les collaborateurs. Un transfert venant d’un pair ayant de l’ancienneté peut être source de satisfaction et ainsi de motivation pour un salarié. En d’autres termes, la transmission de certaines compétences clés est primordiale afin de conserver la performance, le savoir-faire ainsi que la stabilité au sein d’une entreprise.

3- Recourir à un SIRH dédié à la gestion des compétences

La dernière solution que nous aborderons pour pallier à l’obsolescence des compétences est le Système d’Information Ressources Humaines (SIRH). En effet, un SIRH permet un suivi constant des compétences des collaborateurs, par leur manager. Chez Logitio, les collaborateurs peuvent évaluer leurs propres compétences, par le biais d’une auto-évaluation visible des managers. Dans le cas où un collaborateur s’attribue une note inférieure au niveau attendu, le manager comprend qu’il doit se remettre à niveau. Grâce au SIRH, le manager peut ainsi exprimer sa demande de formation en ligne pour le collaborateur concerné. Cela facilite les missions du manager. En effet, celui-ci possède une vue d’ensemble sur les besoins de ses collaborateurs et leurs compétences. Cela permet ainsi aux entreprises de gagner en réactivité et en efficacité.

De nos jours, les compétences ont une durée de vie limitée, et particulièrement courte. De fait, les technologies ne cessent d’évoluer et complexifient les missions réalisées par l’Homme. Elles nécessitent également la mise en œuvre de nouvelles compétences, rendant d’autres  obsolètes plus rapidement. Il existe diverses façons de prévenir et lutter contre ce phénomène qui affecte le savoir-faire des collaborateurs. Il est nécessaire de prendre conscience de l’importance des soft skills, du transfert des compétences et de l’utilisation d’un SIRH. Avec le SIRH Logitio, les collaborateurs peuvent s’auto-évaluer et exprimer leurs besoins en formation. De plus, ils sont accompagnés par leur manager pour un meilleur suivi de l’évolution de leurs compétences. Cela permet ainsi aux entreprises d’impliquer leurs équipes et de gagner en efficacité. 

A la recherche d’un outil pour vous permettre d’anticiper et prévenir l’obsolescence des compétences de vos collaborateurs ? Logitio Compétence garantit une cartographie des compétences fidèle à la réalité du terrain grâce aux remontées de vos collaborateurs.

Articles récentes

La BDES laisse place à la BDESE

La BDES laisse place à la BDESE L’idée de transformer la Base de Données Economiques et Sociales (BDES) en Base de Données Économiques, Sociales et

Les avantages du SIRH

Les avantages du SIRH

Les avantages du SIRH Logitio À l’heure où les technologies font partie intégrante de notre quotidien, des changements ont vu le jour dans de nombreux