Découvrez comment des organisations du monde entier misent sur les compétences

Les HPO (High Performance Organization) considèrent les compétences comme un élément clé de leur stratégie de croissance.

Depuis l’apparition de la pandémie en 2020, nos manières de travailler ont connu des changements considérables. Le télétravail et les technologies ont pris une place significative, à l’heure où les compétences sont plus que jamais requises pour s’adapter à ces nouveaux modes de travail. Toutefois, comme nous avons pu le voir dans un précédent article, Comment prévenir l’obsolescence des compétences ?, les compétences ont une durée de vie toujours plus limitée. Par conséquent, il devient primordial pour les organisations d’investir dans le développement des compétences de leurs salariés afin de favoriser les performances, valoriser le capital humain, mais également stimuler l’engagement des collaborateurs. Tout au long de cet article, nous verrons ainsi comment les organisations misent sur les compétences de leurs salariés, une stratégie désormais essentielle pour leur pérennité.

Face à l’importance que représente le sujet dans le monde du travail, un grand nombre d’entreprises a pris conscience de l’urgence et a fait le choix d’investir dans le développement des compétences de leurs employés. En effet, selon la plateforme en ligne spécialisée Cornerstone, 69% des organisations dans le monde augmentent leurs investissements dans le développement des compétences. Seulement, bien que ce pourcentage semble élevé, toutes les organisations n’investissent pas dans les compétences de la même manière, ou ne définissent pas pour autant le développement des compétences de leurs collaborateurs comme une priorité.

Cela se constate notamment en fonction de la catégorie des organisations concernées. A ce titre, les HPO (pour High Performance Organization, soit “Organisation Hautement Performante” en Français), se différencient de la concurrence par leur capacité à développer et valoriser les compétences de leurs effectifs, ainsi que leur volonté active d’être à l’écoute des besoins de leurs collaborateurs. Toujours selon Cornerstone, alors que 100% des HPO considèrent le développement des compétences comme un élément clé de leur stratégie, seules 69% des autres organisations partagent cet avis.

Ces HPO incarnent, de par l’obtention et la pérennité de leurs résultats, un véritable modèle dans lequel le collaborateur est l’élément clé : développement continu de ses compétences et de sa satisfaction, suivi des technologies de formation à lui proposer, autonomie dans ses choix de trajectoire de carrière.

Compétences et stratégie de croissance

Mais comment parvenir à cette synergie entre efficacité de l’organisation et épanouissement des collaborateurs ?

Afin d’y répondre, voici 5 pratiques qui pourront vous éclairer sur la stratégie adoptée par les HPO en matière de développement des compétences :

  1. Avoir une vision d’avenir : Dans le monde du travail, les besoins en termes de compétences évoluent constamment. Il est donc crucial pour les entreprises d’avoir pleinement connaissance des compétences nécessaires dans le présent, mais aussi de celles qui gagneront en valeur dans le futur. Pour ce faire, il est impératif d’être à l’écoute de ses équipes, qui sont les premières informées des évolutions à mener.
  2. Adapter les formations pour les collaborateurs : Au sein des entreprises, les salariés à la recherche de formation ou d’information se dirigent prioritairement vers les ressources mises à leur disposition en interne. Il est donc vital, afin de ne pas décourager les volontés d’évolution des collaborateurs, de proposer des contenus de formation actualisés, diversifiés, et accessibles.
  3. Élargir l’éventail d’outils à disposition : Au même titre que l’organisation elle-même, les collaborateurs souhaitent avoir une vision claire de leur évolution professionnelle. Pour ce faire, il est important de leur donner des outils non seulement pour comprendre puis effectuer leurs choix, mais également pour en suivre les conséquences. A cet égard, un outil SIRH de qualité est préconisé.
  4. Encourager une culture du développement professionnel : Pour un collaborateur, l’évolution professionnelle au sein de son organisation ne va pas forcément de soi. Cela peut être dû à des raisons privées (le collaborateur estime avoir atteint son plein potentiel), managériales (il peut penser qu’il n’est pas acteur de son évolution) ou de vision d’entreprise (l’organisation ne communique pas et ne donne pas de moyens). C’est donc à l’organisation seule qu’il appartient de générer un cercle vertueux pour inciter les collaborateurs à évoluer, en les convaincant du bénéfice mutuel qui en sera retiré.
  5. Tenir compte des talents en interne : Alors que certaines entreprises recherchent des talents en externe, les HPO se concentrent principalement sur le développement des talents présents au sein de l’organisation. Cette stratégie valorise le travail des collaborateurs et agit comme une récompense, ce qui tend à renouveler leur engagement.

En résumé, les HPO ont une stratégie qui consiste à mettre les collaborateurs au centre du processus de développement des compétences. En misant sur les talents en interne et en leur offrant la possibilité d’évoluer à leur guise dans un cadre délimité, ces organisations se garantissent la fidélité et l’efficacité de leurs collaborateurs, tout en se prémunissant contre les risques d’obsolescence.

Articles récentes