Cofinancement du CPF par l’employeur

Utilisable tout au long de la vie active, le Compte Personnel de Formation (CPF) permet à tout collaborateur, dès son arrivée sur le marché du travail et jusqu’à sa date de départ à la retraite, de suivre une formation qualifiante ou certifiante. Dispositif de financement public, le CPF permet aux personnes actives d’accumuler des droits CPF, également appelés « droits formation », crédités en euros sur leur compte personnel de formation tout au long de leur parcours professionnel, ce qui leur offre la possibilité de suivre une formation.

Cofinancement du CPF par l'employeur

Alors que chaque actif bénéficie d’un compte personnel de formation, il serait dommage de ne pas en profiter. De fait, il est probable qu’un collaborateur ait un projet d’évolution professionnelle au sein de l’entreprise dans laquelle il travaille. Le salarié peut ainsi se rendre sur son compte Formation, afin de prendre connaissance des formations qui correspondent à ses attentes et à ses besoins. Toutefois, il peut arriver que les droits formation, autrement dit le montant disponible sur le compte de l’employé, ne couvrent pas la totalité du coût de la formation sélectionnée. Deux options s’offrent alors à lui :

Deux options pour le salarié

  • Le collaborateur peut compléter le reste du paiement lui-même,
  • Le collaborateur peut faire appel à son employeur afin que l’entreprise puisse contribuer et compléter le financement de sa formation.

Dans cet article, c’est la deuxième option qui nous intéresse et que nous allons vous expliquer. En effet, dans le cas où le collaborateur souhaite demander de l’aide à son employeur pour l’aider à financer sa formation, plusieurs étapes sont nécessaires :

  1. Tout d’abord, il est nécessaire pour le salarié souhaitant effectuer une formation, de télécharger son dossier de formation sous le format PDF.
  2. Le dossier doit ensuite être transmis à l’employeur du collaborateur, qui doit faire part de sa volonté de réaliser une formation qualifiante ou certifiante à sa direction.
  3. Ensuite, si l’employeur accepte de contribuer au financement de la formation du salarié en question, ce dernier doit alors se rendre sur le site internet suivant afin de verser directement le montant sur le compte CPF du salarié concerné et ainsi, lui attribuer des droits formation.
  4. Enfin, le salarié peut utiliser les droits attribués et déposés en ligne par son employeur sur le site Mon Compte Formation, afin de compléter le financement de la formation choisie.

Les avantages du cofinancement employeur

Cette pratique de co-financement du CPF par les employeurs et les entreprises présente plusieurs avantages. Tout d’abord, cette stratégie permet aux entreprises d’être compétitives et de promouvoir la formation pour les employés, à l’heure où les compétences ont une durée de vie de plus en plus courte (voir notre article Comment prévenir l’obsolescence des compétences ?). Qui plus est, le cofinancement permet également la valorisation des salariés, dont les besoins et attentes sont prises en compte, ce qui favorise leur bien-être dans le cadre professionnel. Dernièrement, le CPF permet aux employés d’avoir accès à des formations qu’ils ont la possibilité de choisir eux-mêmes, ce qui permet aux entreprises de renforcer les compétences de leurs employés, sans pour autant avoir à payer l’intégralité de leurs formations.

En conclusion, à retenir sur cet article ” Cofinancement du CPF par l’employeur”

le cofinancement du CPF par les entreprises pour les collaborateurs est une démarche simple à réaliser et avantageuse pour les sociétés. À une époque où la technologie opère de nombreux changements, il est primordial pour les employés de suivre régulièrement des formations afin de se mettre à jour. Atout financier, le cofinancement entreprise et collaborateur offre ainsi une forte autonomie aux collaborateurs, et permet aux entreprises d’être exonérées de nombreuses charges liées aux formations de leurs salariés.

Articles récents

Logiciel RH : Solution SaaS ou développement interne ?

Certaines entreprises peuvent être confrontées à un choix crucial : développer en interne un outil sur-mesure adapté à une activité spécifique, ou adopter un logiciel au spectre plus large mais déjà établi. En guise de réponse, cet article va s’atteler à vous présenter toutes les raisons pour lesquelles le choix d’un outil déjà existant est presque systématiquement le plus pertinent, et ce indépendamment de l’organisation de votre entreprise ou de vos objectifs.

Comment digitaliser la gestion de ses habilitations ?

Comment digitaliser la gestion de ses habilitations ?

Pour les entreprises dont l’activité nécessite des collaborateurs dûment habilités, la gestion de ces habilitations est une composante cruciale. En effet, ce sont bien les capacités à identifier, à maintenir et à développer les habilitations nécessaires qui forment le succès organisationnel de ces entreprises.
Cet article va donc s’atteler à expliquer les tenants et les aboutissants de la digitalisation des habilitations RH, ainsi que les méthodes à adopter pour en réussir l’intégration à long terme.

Le rôle de l'Intelligence Artificielle dans l'amélioration des entretiens de performance

Le rôle de l’Intelligence Artificielle dans l’amélioration des entretiens de performance

L’intelligence artificielle (IA), sujet sociétal ô combien omniprésent dans le monde d’aujourd’hui, impacte fortement la tenue des entretiens de performance au sein de l’entreprise. Ou tout du moins, il est dit que l’IA produit un tel effet. Mais savez-vous réellement identifier les fameuses avancées promises par la technologie ? Au-delà des effets de manche et des grandes annonces, comment définir et mettre en œuvre les changements concrets qui découlent de l’IA ?